Tiphaine CHABERT tiphaine.chabert[@]mediataide.fr

Chaque jour, ne se dit-on pas que le dialogue est un élément incontournable de notre journée rythmée par les contacts et les échanges ?

A voir au quotidien les nombreuses interactions avec son voisin, son gardien d’immeuble, sa famille , au boulot, en vacances ou ailleurs, le dialogue se choisit ou s’impose dans toutes les sociétés et à toutes les générations. 

Seulement, quelle est cette forme de dialogue dicté le plus souvent par l’usage des smartphones multifonctions et des plateformes infinies ?

Au fond, prenons-nous le temps chaque jour de sincèrement rencontrer l’autre à travers notre communication virtuelle ?

Tel est l’objet de ce livre trop secret et tellement vrai 

On y découvre en effet des réponses fines et pertinentes qui animent notre réflexion tant Marie-Eve Marchand maîtrise son sujet parfaitement.

Ce livre est une invitation à entrer dans le véritable esprit du dialogue autour :

– du lien
– de l’écoute
– des présuppositions
– de la curiosité
– de la parole vs silence
– de la co-création

Ce livre donne un sens à notre vie (ré)active

Il place le dialogue au centre des priorités
Il aide à comprendre nos comportements
Il propose différentes formes de dialogue qu’il soit intérieur ou partagé.

De constats en cheminements intérieurs ce livre est utile et nécessaire dans notre univers hyper connecté et sans limite. 

On ne peut en effet quasiment plus se passer de la communication digitale et des technologies associées.

Malgré leurs atouts et leur utilité , à nous de cultiver l’Humain dans nos copropriétés et nos maisons par l’échange et la communication dont nos yeux, nos sourires et nos paroles sont les témoins.

Peut-on alors réfléchir collectivement à l’ère des changements auxquels on aspire à “Vivre en dialogue à l’ère du texto” au risque d’être happés par une forme d’inhumanité ?


1 commentaire

Marie-Eve Marchand · 23 mars 2022 à 15 h 13 min

Merci, Tiphaine pour votre présentation de mon livre. Pour moi, la pratique du dialogue en tête-à-tête, en groupe ou avec soi-même est devenu ce qu’il y a de plus important dans ma vie. En fait, il n’y a pas de vie sans dialogue. Nous commençons même à dialoguer avant d’avoir des mots. Ces dialogues pré-verbaux avec la personne clé (mère, père ou autre) sont de la plus grande pour notre évolution. J’ai voulu montrer que notre penchant pour la communication rapide –et supposément efficace– nous prive de l’essentiel qui est la rencontre véritable de l’autre ( ou de soi ).
Le livre est disponible en version numérique aux Presses de l’Université Laval , Québec. En version papier , on peut se le procurer chez l’éditeur Hermann en France.

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.